À mon propos

Wim de Prez (né à Alost en 1962) vit avec la tête dans les nuages et les pieds solidement ancrés sur terre. Sa formation d’ingénieur textile et son expérience du travail dans l’industrie témoignent de l’histoire d’un homme qui a étudié, recherché et expérimenté les règles pour, plus tard, mieux les jeter par-dessus bord. Après son passage dans l’industrie textile et chez Unilever, il s’est consacré à la peinture qui a évolué de celle des murs à un art sur commande.

En 2008 s’est ouvert un nouveau chapitre. Les limites posées par le client doivent aussi disparaître. Wim de Prez présente ses premiers travaux. Le spectateur est submergé par les couleurs audacieuses et la liberté des formes.  Tour cela débouche sur un art vivant et vibrant et un bouleversement des sens.

2010. Wim de Prez franchit un pas supplémentaire dans sa recherche. Il transpose ses images bidimensionnelles en sculptures riches en couleur. Une série de bêtes fantasmées qui font parfois penser à des oiseaux et d’autres fois à une incarnation surréaliste de formes de vie rêvées. Ces œuvres prennent aussi vie par le sens des couleurs de Wim De Prez. Au fil des ans, les sculptures deviennent plus sauvages et plus audacieuses, plus grandes mais aussi plus petites.

Wim de Prez nous interroge sur l’idéal de beauté qui nous est imposé. Qu’est-ce que la beauté ? En avons-nous nous-mêmes créé les normes ou est-ce seulement la Biologie ? Qui a dit que je ne pouvais pas porter deux chaussettes dépareillées ?